Une victoire... avant d'éventuelles futures batailles

Le Sénat a fait volte-face sur le calendrier de la proposition de loi Legendre - mais les menaces qui planent sur l'indépendance de l'AFP n'ont pas disparu

Le Sénat, en accord avec le gouvernement, a donc reculé, fait volte-face en renonçant le 8 juin à inscrire la proposition de loi du sénateur Jacques Legendre -- qui dénaturait le Statut de l'AFP -- à l'ordre du jour du Parlement lors de cette session qui s'achève fin juin.

Cela remet au mois d'octobre, en pleine session budgétaire, toute réforme éventuelle du Statut de l'AFP.

C'est donc une victoire, sans doute la plus dure à obtenir étant donné les délais très courts pour réagir et mobiliser, pour l'indépendance de l'AFP. Et par conséquent, c'est une victoire pour la liberté de la presse, pour la démocratie et pour le pluralisme.

L'ADIAFP a joué son rôle, aux côtés des syndicats, pour empêcher ce coup de force. Elle a été reçue par le rapporteur de la proposition de loi, ainsi que par des sénatrices et sénateurs. Elle s'est exprimée à chaque fois en Assemblée générale.

Néanmoins, les menaces qui planent sur l'indépendance de l'AFP n'ont pas disparu. Sans nul doute, elles réapparaitront un jour ou l'autre, sous une forme ou une autre.

C'est pourquoi l'ADIAFP demande à chaque personne attachée à l'indépendance de l'AFP de rester vigilante et de se préparer à d'éventuelles futures batailles.

ADIAFP, le jeudi 9 juin 2011