Audition devant le Comité de réflexion sur l'avenir de l'AFP

Audition devant le Comité de réflexion sur l'avenir de l'AFP

Mercredi 10 février, trois membres de l'Association de défense de l'indépendance de l'AFP (Jean-Michel Cadiot, Philippe Thébault, ancien représentant journaliste au Conseil d'administration, ainsi que Marie-Anne Kraft, très au fait des problématiques d'indépendance de la presse et compétente en économie et gouvernance d'entreprise) ont été reçus par Michèle Cotta, au nom du Comité d'experts chargé de réfléchir à l'avenir de l'AFP, présidé par Henri Pigeat.

La journaliste Michèle Cotta, ancienne présidente de la Haute-Autorité de l'audiovisuel, et qui a, au titre de Radio-France, siégé au CA nous a assurés qu'au fil de ses auditions, tous les interlocuteurs admettaient le "caractère indispensable de l'AFP, comme agence mondiale, non anglo-saxonne", "considéraient son indépendance comme essentielle", et s'interrogeaient surtout sur le financement de l'agence, et le rôle de la Presse quotidienne régionale, très présente au CA, mais cherchant à faire baisser les prix des abonnements. Elle a dit que le Comité devrait remettre ses conclusions en avril.

Nous avons rappelé notre attachement au statut de 1957, qui garantit notre indépendance et nous protège de la liquidation, et souligné que l'absence d'actionnaires et de capital n'a jamais empêché le développement de l'afp, et parfois de se lancer dans des opérations très coûteuses et au final hélas déficitaires. Nous avons insisté sur le fait que l'afp était "plus indispensable que jamais", en raison de la pléthore d'informations non fiables.

Enfin, sur le rôle de l'Etat, nous avons souligné qu'il était "le plus important client", mais que ses services (ambassades, ministères, préfectures etc..) étaient en permanence à l'affût de nos nouvelles.

Nous avons remis nos réponses au "questionnaire" du Comité, que vous pouvez lire sur sur le site "SOS-AFP"

L'ADIAFP, le vendredi 12 février, 2010